FLAVIO TOGNI

A 41 ans, Flavio Togni, la star de l’American Circus, est un homme épanoui. Aux Etats Unis, son sourire rayonnant a fait la une de tous les quotidiens des villes ou le cirque Barnum & Bailey s’est produit. Depuis,une américaine d’origine espagnole, Adela Dos Santos, figurait  en sa compagnie sur toutes les photos. Ils se marièrent en 1991 et sont depuis 4 ans les parents de superbes jumeaux : Bruno et Adriana. Flavio vit le jour le 14 juin 1962 à Pescia alors que la caravane du  cirque y faisait étape. Son destin semblait devoir être celui de tous les enfants de familles de cirque. Flavio a eu un parcours scolaire international en fréquentait les écoles des différentes  villes  et   pays visitées par le cirque. Il passe le plus clair de son temps parmi les animaux et s’exerce au trapèze. Un enfant au cirque peut tout essayer et les carrières deviennent dès lors prévisibles. A l’age de 5ans , Flavio sait déjà ce qu’il veut faire plus tard. Les animaux occupent tout son temps libre et ils apprécient réllement sa présence. Son grand-père Ferdinand lui apprend à monter à cheval et quelques années plus tard , Domingo Ferreiras, un maitre écuyer portugais, prend le relais pour parfaire son éducation équestre. Ils vont tous deux lui transmettre les secrets de la “haute école”, de l’art du  dressage , un ballet fluide et élégant qui exige du cavalier et de sa monture une concentration et une précision extrêmes. Flavio effectue ses débuts à cheval en spectacle à 14 ans à Tortona. Il se découvre parallèlement une autre passion: les éléphants. ”Les chevaux,dit Flavio, apprennent lentement. Il faut leur enseigner un passage à la fois et deux années sont nécessaires pour l’exécution d’un exercice complet.Un éléphant par contre apprend très vite et ne tolère pas que vous fassiez deux fois la même erreur; si le dresseur commet deux fois la même erreur, l’animal refuse de recommencer . Je me pose parfois la question de savoir qui des deux est réellement le maitre et l’élève”. Flavio n’est d’ailleurs pas un dompteur traditionnel, mais plutôt un “dresseur d’animaux” :éléphants, chevaux, panthères, tigres et rhinocéros. Son numéro d’éléphants attire l’attention du Prince Rainier III de Monaco qui invite la famille Togni à participer en 1976 au festival international du cirque de la principauté. Flavio remporte lors de cette édition le “clown d’argent”. Mais le palmarès de Flavio regorge de nombreuses autres distinctions: le festival du cirque de Paris en 1983, il remporte la même année et pour la seconde fois le “clown d’argent” à Monte Carlo en présentant un numéro regroupannt à la fois chevaux et éléphants, il remporte la victoire au festival du cirque de Vienne en 1984 ,en ’87,il gagne la”Bride d’or” au festival du cheval de Vérone,en ’88 il s’adjuge le festival de Katowize, enfin en ’92 il gagne la “piste de platine”, un prestigieux prix international à Milan. En février 1998, lors de la 22ème édition du festival international du cirque de Monte Carlo,il remporte pour la 3ème fois le “clown d’argent”grace à deux numéros sensationnels qui ont émerveillé le public connaisseur du festival (le premier regroupait 16 chevaux arabes, le second 8 éléphants indiens). Flavio devenait ainsi le seul artiste au monde à avoir gagné à 3 reprises la récompense suprême.

En 1998, il remporte à nouveau le premier prix au festival du cheval de Vérone. Le secret de cette réussite se devine dans ses propos lorsqu’il dit que le dressage d’animaux est devenu pour lui une manière de vivre. D’aucuns pensent qu’il faut briser le caractère de l’animal pour qu’il vous obéisse et que vous deveniez le maitre. C’ est absolument faux, c’est la confiance et non la peur qui permet à un animal de réussir un numéro. Le dressage d’animaux est une véritable vocation. Sans considération ni respect mutuel, le dressage n’existe pas. Flavio Togni raconte ses expériences d’une voix calme et posée, celle-là même qu’il utilise pour parler à ses animaux.

”Il y a quelques années, une panne de courant a eu lieu en plein spectacle. Le public commenca à paniquer en s’agitant et en criant. Au  moment de cet incident, j’étais en piste avec les éléphants,

je ne pouvais pas les voir, mais je sentais leur nervosité. Par crainte que quelque chose de grave se produise, je les ai appelés un à un par leur nom. Lorsque la lumière revint, ils étaient tous en cercle autour de moi. Ils cherchaient ma protection”. Le language qu’il utilise avec les éléphants se compose de francais, d’anglais et de mots indiens prononcés d’une voix énergique et forte car en dépit de leurs grandes oreilles, les éléphants ont une ouïe très limitée. L’aspect le  plus difficile dans le numéro mêlant chevaux et éléphants est de moduler le ton de la voix : les chevaux sont nerveux, ils ont besoin d’un ton ferme et calme, d’être dirigés avec une chambrière pour leur indiquer leur position. Les éléphants par contre répondent uniquement à la voix, mais le ton doit être nettement plus déterminé. Cette idée de faire travailler différents animaux ensemble m’est venue alors que je regardais un documentaire où des zèbres, des girafes et des lions s’abreuvaient côte à côte au bord d’un lac. 

          J’ai donc démarré en plaçant un panier rempli de pommes, de carottes et de bananes au centre de la piste. Ensuite j'y ai amené les chevaux et les éléphants. Au départ, ils étaient plutôt méfiants les uns vis-à-vis des autres, mais petit à petit ils se sont approchés du panier un à un pour finir par tous s’y rassembler. Et c’est en Novembre 2001 que Flavio réalise son rêve en présentant son spectacle de chevaux au festival du cheval de Vérone. Le succès fut immédiat et le public totalement conquis . Grâce à la tournée américaine de Barnum & Bailey qui débuta en 1990, Flavio est devenu une star mondiale: il donna pas moins de 500 interviews pour la presse(notamment pour le New-York Times), participa à de nombreuses émissions télévisées parmi les plus populaires aux Etats-Unis comme “Good Morning America et Entertainment Tonight”. Flavio a prouvé à chaque fois qu’il n’était pas qu’un excellent dresseur, mais aussi un grand homme de spectacle. 

back...